Je suis ...

Bonjour,

Tu es actuellement éloigné de tes parents pour quelques jours, plusieurs mois ou plus longtemps.

Tu n’es pas responsable de cette séparation. Sache que tu n’as rien fait de particulier. Tu n’as pas été jugé ou puni.

Sais-tu que, en Belgique, près de 7000 enfants sont dans la même situation que toi ?

Tu es accueilli en famille d’accueil, ou dans une grande maison avec d’autres enfants qui se trouvent dans la même situation que toi?

Dans le premier cas, tu sais déjà qu’une famille d’accueil c’est une personne (ou plusieurs) qui prend (ou prennent) soin d’un enfant pour lui apporter la sécurité dont il a besoin, veiller sur lui, veiller à son équilibre, l’armer pour l’avenir…

Dans la mesure du possible, tu auras été confié à des membres de ta famille élargie ou de ton réseau social : tes grands-parents, oncles, cousins, parrains… ou leurs amis proches.

Peut-être que ceci n’aura pas été possible. Ce sont alors des personnes extérieures qui t’auront accueilli chez elles pour t’offrir la chaleur d’une vie de famille … pour quelques heures, pour quelques semaines ou pour beaucoup plus longtemps…

Peut-être n’es-tu pas le seul enfant au sein de ta famille d’accueil. Tes parents d’accueil sont peut-être divorcés, ton parent d’accueil est peut-être en couple avec un homme ou une femme également parent. Ton ou tes parents d’accueil ont même peut-être aussi été accueillis durant leur enfance et ont vécu ce que tu vis aujourd’hui.

Bref, des familles comme il y en a tant…

Avec eux, tu partageras une vie familiale, tu grandiras auprès d’adultes qui t’apporteront une attention individuelle bienveillante.  Ces adultes ne sont pas parfaits car personne n’est parfait, tu le sais.  Tu apprendras à les connaître dans leurs forces et leurs faiblesses.  Tu seras d’accord avec eux mais parfois tu t’opposeras à ce qu’ils pensent de bien pour toi. Mais c’est bien cela qui fait la vie familiale et les relations humaines.

Dans tous les cas, les intentions de ta famille d’accueil sont positives envers toi et il est possible d’en parler.

Tu pourras continuer à voir tes parents si cela a du sens pour toi.

Tu te poses peut-être ces questions ?

Des rencontres qui marquent à jamais

Bien entendu, une rencontre reste une rencontre. On ne peut pas être amis ou s’entendre avec tout le monde, alors si quoique ce soit te tracasse parles-en. Ta meilleure arme, ce sont tes mots. Le Conseiller, le Directeur ou le Juge de la Jeunesse, les services, les familles, tes parents sont là pour toi. Pour que tu ne sois pas seul, pour t’écouter et te comprendre.