L’accueil familial c’est…

Changer la vie d’un enfant

Ca marche ! Info

Des rencontres qui marquent à jamais

Des résultats !

La parole des jeunes dix ans plus tard (étude réalisée par l’université de Liège)

Ces jeunes adultes estiment pour la plupart que ce placement en famille d’accueil a constitué une chance pour eux d’échapper à un milieu familial défaillant pour un enfant.

L’étude conclut que 70% des jeunes trouvent que leur prise en charge dans une famille d’accueil intra-familial ou sélectionnée était une bonne solution.

Ils sont 90% à se déclarer satisfaits des apports de la famille d’accueil lorsque celle-ci est sélectionnée.

Pour les deux types de famille d’accueil (intrafamilial et sélectionnée), 77% d’entre eux gardent des liens avec leur famille d’accueil 10 ans après l’accueil.

Stéphanie Chartier (Chercheuse-Doctorante en psychologie) a réalisé une étude en 2019 portant sur l’état des enfants pris en charge par une famille d’accueil ainsi que sur leur relation avec celle-ci.   Voir le rapport complet.

Elle conclut :

L’état général des enfants placés en famille d’accueil selon le critère scolaire : 76 % réussissent bien à l’école, selon leur intégration sociale : 80.7 % sont bien intégrés, selon leur état psychologique : 73 % ont un bon équilibre.

La qualité des relations entre les enfants  la famille d’accueil est bonne dans 71,8% des cas.

Elle est mauvaise pour 6% des enfants.

Les difficultés perçues par les intervenants ont été récoltées à trois moments distincts du placement : au début de celui-ci, dans sa phase actuelle, et lors de sa projection future. Les intervenants rencontrent peu de difficultés dans 70% des placements.

La répartition reste relativement stable dans le temps, un placement avec peu de difficultés au début le restera tout le long. Les intervenants mettent en général des scores légèrement plus négatifs en ce qui concerne les difficultés futures, car ils anticipent les difficultés liées au passage de l’enfant à l’adolescence.